Le MilleFeuille
04 42 96 55 17
8 rue Rifle-Rafle
13 100
Aix en Provence

Mentions Légales

On parle de nous ici !


Le Guide Gantié

Voilà le petit secret ""bistronomique"" d'Aix, tenu par deux jeunes ""anciens"" de l'Oustau de Baumanière. Caché derrière le Palais de Justice, il squatte une rue piétonne délaissée (et calme) où l'on peut sortir les tables en été. A l'intérieur, décor intimiste, soigné, sans excès. Service décontracté mais professionnel. Le chef, Nicolas Monribot, est aussi musicien, percussionniste de jazz. Il cuisine en improvisation. Il fait ses gammes le matin au marché place Richelme ou place des Prêcheurs. Et compose ses menus en live, différents midis et soirs. Derrière son piano, il tourne autour de la Méditerranée, s'autorise des incursions dans le Sud-Ouest où il aime les canards sans couac. Cette petite musique sonne parfaitement juste, du velouté potiron pistache à la lotte sauce colombo orange vif. Une harmonie preste, équilibrée et savoureuse qui laisse de la place pour les desserts : le fameux millefeuille à la vanille, mais aussi la crêpe façon Suzette et le financier clémentine. Point d'orgue, évidemment.
Lien vers l'article.

Le Fooding

Fuchsia boudoir with delectable, authentic food using market ingredients. Dishes such as mackerel ceviche and lamb tagine.
Au détour d’une ruelle, une façade en pierres sobres cache un boudoir fuchsia. Banquette matelassée, impression design, et assiettes commandées par le marché, sincères, gourmandes, vraies… Les filets de maquereau, préparés en ceviche, électrisent les avocats guacamolés. L’agneau de Sisteron, cuisiné façon tajine, tête-à-tête avec les abricots et les pruneaux confits dans un sucré-salé tout cosy. Et en dessert, en plus du clafoutis aux cerises servi chaud avec glace vanille, un millefeuille minute à la vanille Bourbon. Madiran d’Alain Brumont, coteaux-d’aix Château de Beaupré 6 € le verre.
Lien vers l'article.

En Provence.fr

C'est une petite terrasse nichée dans une ruelle, 'fidèle à l'image que l'on se fait d'Aix', qu'Emilie a découvert avec son père. Le Millefeuille, petite adresse encore secrète d'Aix-en-Provence est une restaurant tenu de main de maître par deux jeunes trentennaires très investis, qui mettent en valeur leurs expertises bienvenues que sont le vin et la pâtisserie. Emilie retient une atmosphère et la gentillesse des propriétaires, une cuisine qui respire les matières premières de qualité et des desserts à se damner. Ces derniers, également proposés au sein du Salon de Thé du Millefeuille, sont 'un florilège de grands classiques maîtrisés et ultra-savoureux', poursuit Emilie. N'y allez pas sans réserver !
Lien vers l'article.

La Tribune de Genève

Le MilleFeuille, un havre de paix au coeur de la ville Il s’agit d’une petite adresse bien cachée. Un passage discret y mène, à côté de la pharmacie des pêcheurs. La surprise s’avère d’autant plus agréable, qu’à l’ombre d’un grand arbre, le petit restaurant du MilleFeuille offre, malgré l’exiguïté de la placette, quelques tables en extérieur. Une trentaine de couverts maximum en tout. Les maîtres des lieux, Nicolas Monribot et Sylvain Sendra, ne chôment pas. Depuis qu’ils ont créé leur enseigne, chaque service affiche une nouvelle carte. «C’est notre philosophie, explique Nicolas. Une ardoise différente à chaque repas pour rester dans la découverte. Les produits sont frais, de saison et les réalisations 100% maison. Je ne peux envisager ce métier que dans l’amour du beau travail.» Pâtissier de formation, Nicolas a de la suite dans les idées. Son complice Sylvain se consacre plutôt aux vins (environ 100 titres dont 85% en bio dynamique) après avoir beaucoup voyagé, jusqu’en Polynésie. Quatre ans après qu’ils ont ouvert ensemble le MilleFeuille, les deux amis sont parvenus à se faire une jolie place dans la surabondance aixoise. Avec des formules de 21 à 37 euros et des cartes simples, imaginatives, légères, aux cuissons parfaites et saveurs bien mariées, le gourmand est assuré d’être toujours étonné par la nouveauté et l’originalité.
Lien vers l'article.

Les Echos

Les Echos N°20453 du 26 Juin 2009 Page n° 40
Parcours gourmand aixois - Pour aider les festivaliers affamés et pressés, petite sélection des tables de goût dans la capitale lyrique de l'été.

Idées fraîches au goût du jour
(...)A deux pas de la cour d'appel et du palais de justice, planquée dans une petite ruelle, la terrasse du Millefeuille tend les bras. Nicolas Monribot en cuisine et Sylvain Sendra en salle, formés dans les temples de la haute cuisine, connaissent la musique. Sur l'ardoise, qui change quotidiennement, des idées fraîches au goût du jour bien vues. Pâtissier de formation, Nicolas Monribot s'assure les bonnes grâces des becs sucrés avec son millefeuille et un financier aux abricots caramélisés bien réalisés.(...)

Côté Maison

Le Millefeuille, douceur authentique
Toute la ville en parle. Le Millefeuille, c'est LA bonne adresse. Boudoir intimiste planqué dans une ruelle, tenu par des petits qui ont tout appris chez les grands - l'Oustau de Baumanière par exemple ! - Le Millefeuille sert une vraie cuisine du marché, douce comme des crevettes sauvages marinées à l'huile de sésame et de l'avocat en guacamole, masculine comme une bavette bien taillée, sauce béarnaise, gnocchis et légumes confits, aérienne comme leur mille-feuille.
Lien vers l'article.

Le Bouche à Oreilles

Articles Divers